Pierre Frey partenaire de la Design Parade 2018 !

News06/07/2018

Cette année, du 28 juin au 1er juillet 2018, avait lieu la troisième édition du Festival Design Parade d’Architecture Intérieure organisée à Toulon par la Villa Noailles. Pendant un mois, c’est un ancien évêché du centre-ville, en ruines, qui a été entièrement rénové par les 10 candidats afin que ceux-ci puissent y investir une salle pour proposer un décor inédit et singulier. Plusieurs projets ont sollicité la Maison Pierre Frey comme partenaire pour les tissus de leurs scénographies. C’est ainsi que sur les trois différentes distinctions décernées par le Festival, deux d’entre elles ont arboré une ou plusieurs des références de la Maison, incorporées à leurs mises en scène avec talent et brio. Cette troisième édition de la Design Parade Architecture, étonnante, impactante, réussie, signe une relève prometteuse pour les décorateurs de demain !

 

Le Grand Prix (ex-æquo)

Kim Haddou et Florent Dufourcq, « Giotto »

C’est un Salon de Lecture que le duo a imaginé. Poétique, délicat, léger, l’espace respire. Les voilages « Colibri », discrets, atténue la lumière du soleil du Sud pour la rendre douce et diffuse. La pièce principale correspond à la bibliothèque, niches creusées à même le mur qu’il s’agit pour le propriétaire d’excaver pour y placer les objets et les livres collectionnés au fil des ans, « modelant ainsi de ses mains l’écrin de sa mémoire » concluent les architectes.

Kim-Haddou_Florent-Dufourcq

esquisse du projet 

Kim Haddou Florent Duffourcq1 - Lothaire Hucki © villa Noailles, 2018

Rideaux en voilage Pierre Frey « colibri« 

 

La Mention Spéciale Eyes On Talent x Frame magazine

Bérangère Botti et Sophie Genestoux, « En Trompe-l’Oeil »

C’est un espace de méditation « aux profondeurs énigmatiques » qu’ont imaginé les deux architectes. Situé à l’écart des autres salles, au rez-de-chaussée, l’endroit apaise par son apparent dépouillement. Carreaux d’émail blanc du sol aux murs, il faut le pénétrer pour réaliser qu’un second espace appelle le regard par-delà des arches qui dessinent au sol des ombres opaques. Ce trompe-l’oeil offre soudain un horizon riche et profond à contempler, bleu sombre, aux lueurs aléatoires. Le rideau en soie sauvage Albertine et la soierie Eco posée sur le Daybed apportent touches de brillances ou de rugosités dans un espace subtil dans les moindres détails et extrêmement raffiné.

Berengere Botti Sophie Genestou 7 - Lothaire Hucki © villa Noailles, 2018leg

Rideaux en soie sauvage Pierre Frey « Albertine » à la fenêtre
Berengere Botti Sophie Genestou20 - Lothaire Hucki © villa Noailles, 2018« Eco » Fadini Borghi sur le Daybed

 

Lucas Djaou, « A l’heure de la sieste »

L’espace du jeune Lucas Djaou est un endroit où il fait bon être. Chaleureux, il est le croisement des rencontres et des collectes de l’architecte au gré de ses voyages. C’est un lieu de culture « où se nourrir des beautés du monde ». Lucas Djaou a ainsi collaboré avec de nombreux artistes et artisans de par le monde pour faire naître de leurs mains plurielles cette pièce, constituée d’une partie entrée aux murs orange vif, lieu d’échanges et de dialogues, et d’un coin plus sombre et en retrait où un daybed invite à paresser. Avec malice, l’architecte a su tirer parti de la grande déclinaison colorée qu’offre le lin « Cheyenne », confectionnant des coussins qui apportent une gaieté à la pièce.

Lucas-Djaou

croquis de son espace par Lucas Djaou

 

Lucas Djaou16 - Lothaire Hucki © villa Noailles, 2018leg
Coussinets ronds en lin « cheyenne« 

Images ©Lothaire Hucki pour la Villa Noailles

 

< Retour à la rubrique NEWS
Papillon orange pierre frey leg

L’Hôtel Caron de Beaumarchais : un hommage aux étoffes Braquenié



Lire la l'article
BD-IsadoraViquel-Paris-privateappart-pampawpp-2018(5)

Entre imprimé sauvage et sobriété classique, Isadora Viquel ose le contraste!



Lire la l'article
00-story-image-tree-of-life-textileb

Le Grand Génois à l’honneur dans Vogue Magazine



Lire la l'article