Un livre et une exposition rendent hommage au grand-père de Patrick Frey

News24/05/2018

René Prou, Entre Art Déco et Modernisme

BBB

Pour la première fois un livre et une exposition rendent hommage à l’oeuvre de René Prou (1887-1947), décorateur avant-gardiste et figure centrale du mouvement Art déco.

 signe-videb3

La Maison Pierre Frey expose René Prou, une passion des arts décoratifs en héritage

          Patrick Frey, actuel président et directeur artistique de la Maison Pierre Frey, est le petit-fils de René Prou. Très admiratif de l’oeuvre de son grand-père, il vit au milieu de quelques-unes de ses créations et conserve précieusement documents, gouaches originales et photos.
À l’occasion de la sortie du livre René Prou. Entre art déco et modernisme, Patrick Frey rend hommage à ce grand décorateur-ensemblier par l’organisation d’une exposition dans le showroom de la Maison Pierre Frey. Une grande boîte mettant en scène les différentes facettes de sa créativité sera installée au milieu du showroom. Inspirée par la cabane meublée et chauffée conçue par René Prou en 1942 pour le salon de la comtesse Greffulhe, elle évoque également son travail sur l’aménagement intérieur des paquebots, qui consistait à créer une boîte dans la boîte, et sur la mise en valeur de l’espace clos des wagons-lits. Pour l’occasion, un fauteuil en rotin créé en 1931 par René Prou fera l’objet d’une nouvelle édition unique par les ateliers de la Maison Pierre Frey.
Soixante-cinq objets seront présentés provenant de la collection personnelle de la famille ou prêtés par des galeries, musées ou particuliers collectionneurs*. On y découvrira l’ouvrage de René Prou, ambassadeur du voyage, à travers ses créations pour la Compagnie internationale des wagons-lits et pour la Compagnie générale transatlantique, son travail sur le bois et sur le métal, son style défini par le galbe et la courbe des piètements en métal… Une certaine idée d’un luxe simple qui fit de René Prou, aux côtés de Ruhlmann, Leleu, Dunand, Subes ou Brandt, une figure centrale du mouvement Art déco.

*Maison Fontaine, Galerie Jacques Lacoste, Maison Louis Vuitton, musée des Années 30 de Boulogne-Billancourt, Orient-Express, Alessandro Bellenda, Alain Blondel, Jean-Marc Daillance, Jean-Pierre Paschal, Christine Constantin, Patrick Frey.
 
 
 
vfvg
 
 

L’oeuvre méconnue du décorateur-ensemblier racontée dans un livre

           René Prou tient une place importante dans l’histoire de la décoration de l’entre-deux-guerres, notamment en tant qu’artiste décorateur du voyage. Il participe à la décoration de quinze paquebots de la Compagnie générale transatlantique, nouvelle ambassade du luxe français, puis à la modernisation, d’un esthétisme luxueux, des cabines de l’Orient-Express pour la Compagnie internationale des wagons-lits.
René Prou favorise la simplicité des lignes, l’harmonie des couleurs et la proportion des volumes. Le mobilier qu’il conçoit est confortable, audacieux, convivial et élégant. Il utilise les belles matières telles que les bois exotiques, l’ivoire, la laque, qu’il décore de motifs végétaux stylisés. Il est en permanence en quête d’innovations que l’industrie met à disposition : l’aluminium, le Duralumin, qu’il utilise pour leur légèreté et leur durabilité ou les revêtements en plastique qui décorent avec goût les sols aux formes géométriques et colorées des paquebots. Il intervient sur tout dans les moindres détails et crée une collection de serrures décoratives ou se passionne pour la diffusion de la lumière.
Entre 1928 et 1932 il dirige Pomone, l’atelier d’art du Bon Marché, dans le but d’offrir à une clientèle moins fortunée des pièces décoratives contemporaines et accessibles fabriquées en petites séries. Dans son magasin du faubourg Saint-Honoré qu’il ouvre en 1938, il présente des objets décoratifs, son mobilier signé de pieds courbes et fins dont il fera sa marque de fabrique, ainsi que les tissus de sa fille aînée, Geneviève. Très pédagogue, il devient l’ambassadeur de la décoration auprès des jeunes et enseigne à l’École des arts appliqués de la Ville de Paris ou innove en formant des femmes aux arts décoratifs.
Par sa formation classique, sa vision de la décoration et sa logique de designer industriel, il imposera son style, à la croisée des courants Art déco et moderniste. Il eut cette phrase sublime synthétisant son état d’esprit quant à la querelle opposant la Société des artistes décorateurs et l’Union des artistes modernes : « En art, le plagiat seul est blâmable et généralement laid. » En filigrane apparaît ainsi la figure d’un homme libre doté d’une grande ouverture d’esprit qui sut faire confiance à son génie créatif.

Les auteurs
Anne Bony (texte) est historienne de l’art, spécialisée dans les arts décoratifs. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages et notamment d’une importante collection consacrée aux arts décoratifs par décennie, de Design, une histoire de 1851 à nos jours et de Ingrid Donat.
 
Gavriella Abekassis (biographie) a consacré ses masters I et II en histoire de l’art, à l’université Paris-Sorbonne, à l’oeuvre et la carrière de René Prou. Elle a pour principaux sujets de recherche les arts décoratifs de l’entre-deux-guerres et l’art contemporain.
 
 

Informations

le livre
René Prou. Entre Art déco et modernisme
Éditions Norma – 25 x 30,5 cm – 256 pages
Parution 19 avril 2018 – Prix de vente : 65 €
l’exposition
du 24 mai au 16 juin 2018
au Showroom Pierre Frey
27, rue du Mail 75002 Paris – lun au ven 9h30-18h / sam 11-18h

43

65

28leg

PAGE 57

Page 255

 

 

 

 

 

 

 

 

 

< Retour à la rubrique NEWS
ad

AD Intérieurs 2018



Lire la l'article
F3295001_ERYTHEA_rideau

La nouvelle collection Natecru déploie ses grandes largeurs



Lire la l'article
tete de lit

C’est la rentrée : nouveaux imprimés !



Lire la l'article